Promo PRIXTEL
Commentaires (14)
Ercole 2 juin 2015 à 15:34

Quand les agents de FT disaient que la privatisation aboutirait à l’abandon des zones rurales ou peu peuplées et à une dégradation du service rendu, on leur riait au nez au nom de la sacro-sainte concurrence, nouvelle panacée.
La concurrence est là et le résultat aussi.
Et orange a bien raison de dire qu’il n’est plus une administration privée des droits régaliens qui allaient avec.

polar 2 juin 2015 à 20:45

l état du reseau cuivre est a l abandon total.j ai la ligne aériennne de transport qui passe dans les arbres et non élagué depuis 2011 en face de mon domicile une ligne aérienne avec un poteau cassé ou elle touche pratiquement le sol depuis 2 ans malgré que cela a été signalé par une technicien orange.

Tissot 3 juin 2015 à 7:17

Un peut de mémoire messieurs les élus ! qui a cassé depuis 1989 les PTT, puis France Télécoms ? de 1989 à 1977 tous les gouvernements de droite et de « gauche », en 1997 trahissant les engagements de l’élection législative le gouvernement de la gauche plurielle privatisait, dit avec la novlangue  » ouvrait le capital » avec le résultat de 105 milliards € de dette en 2001… la chasse au syndicalistes qui dénonçaient ces renoncements et aviat compris la mécanique économique en cours: tous pour les actionnaires et spéculations financières, la direction nous appelait les ennemis interne de l’entreprise ! Avec la liquidations de la quasi totalité des services techniques des improductifs, qui coutaient cher (terme employé par la direction) et la suppression depuis de plus 100 000 emplois ! Chassaigne se réveille ! il dormait ou quoi ?

Ercole 3 juin 2015 à 17:39

Chassaigne ne dormait pas il était au côté de Quilès et compagnie comme le fût Gayssot pour privatiser Air France. J’aime ces défenseurs du service public de la 11ème heure. La concurrence, ils n’avaient que ce mot à la bouche et sous cette influence néfaste la pensée anglo-saxonne s’impose en France.

ific 4 juin 2015 à 12:35

Le monopole d’état n’est pas une solution non plus, messieurs ! L’ouverture à la concurrence nous permet de choisir l’opérateur télécom que l’on souhaite en fonction de ce qu’on attend d’eux (service, technique et après vente). Un opérateur unique aurait fait flamber les prix. Auriez vous étaient prêt à payer plus qu’actuellement ? J’en doute.

Je suis bien content qu’il y ait eu ouverture à la concurrence, mais elle aurait du s’accompagner de règles de fonctionnement précises notamment en ce qui concerne le service universel du téléphone et la maintenance des équipements.

Je vois aussi aussi une touche partisane dans ce que vous dites. N’oubliez pas que ce site est apolitique. Faites attention la prochaine fois que des sujets si sensibles seront développés !

On peut critiquer sans défendre des idées politiques précises.

Patrick Logistique Orange 4 juin 2015 à 18:56

je connais le problème , ayant été un « homme de terrain » pendant des années …Privatisation en 1992 , sous Mitterrand , la séparation de la Poste (devenu une banque aujourd’hui ) et des télécoms ( Reforme des PTT.. rapport PREVO , sous le gouvernement ROCARD ) devenu un EPIC , a l’époque…On parlait de REFORME déjà a l’époque , et France Telecom privatisé , à été la 1ere !!! Cette bonne vache a lait de l’état , qui était la seule a rapporté des milliards a l’état !!! Pour info , les fonctionnaires de la maison PTT ( et encore aujourd’hui, le peu qui reste ) , il faut le savoir , ne sont pas payer par vos impôts (vos impôts , même si moi j’en paye comme tout le monde ) , mais par le budget annexe , c’est a dire par leurs propres bénéfices !!! Pour le réseau cuivre , et que aujourd’hui tout est une histoire d’argent et plus de service public , ne pas vous étonner que le réseau cuivre , n’est plus la priorité d’Orange , par rapport a la fibre , et que la maintenance ( câble par terre etc ) , est de moins en moins , a l’ordre du jour ….Chez Orange , vu les suppression d’emploi depuis des années et la privatisation ,désolé , mais les élagages sont a la charge du propriétaire (pour répondre a Polar ).Par contre , le poteau cassé aurait du être réparé , cause de sécurité . A Mr Ercole , je ne voudrait pas avoir un réseau télécom a la TATCHER Anglaise , car personne ne voudra monter sur un poteau de téléphone , comme aussi sur le réseaux de voie ferré , dans un état lamentable, depuis la privatisation… Voila la réponse de la privation en Europe du service public …Vive l’Europe de l’argent , à ceux qui l’on voulu !!!

Patrick Logistique Orange 5 juin 2015 à 8:20

@ Ific…
je pense qu’il faut te calmer . tu es toujours en train de nous reprendre !!! Nous avons le droit de dire , ce que nous pensons tous.. Et arrête de parler de politique précise…Ce qui arrive aujourd’hui , est la réalité des choses .Il faudrait donc arrêter de faire des menaces , en plus , ce n’est pas la 1ere fois !!! Tu n’es pas ici pour faire la police… ca commence a bien faire !!!

Ercole 5 juin 2015 à 9:51

Ific ce n’est pas loin de de Iflic

Ercole 5 juin 2015 à 10:12

@Ific.Certes le monopole avait des inconvénients, et par ma famille j’ai ouï des anecdotes croustillantes sur la gestion de l’argent par FT. Mais ce que je reproche aux partisans de la concurrence à tout crin c’est de ne pas dire quelles seront les conséquences exactes de l’ouverture à cette concurrence. Le SPU devait apporter les solutions aux problèmes qui se posent aujourd’hui mais au moment de mettre en action les règles il n’y a plus personne. Voyez ce qu’il est advenu de TF1 par rapport aux engagements pris lors de le privatisation. le libéralisme en théorie c’est parfait (la fameuse main invisible d’Adam Smith) mais en pratique il y loin de la coupe aux lèvres et je trouve que l’on paie cher les quelque euros économisés tous les mois.

Patrick Logistique Orange 7 juin 2015 à 8:09

@ Ercole :
ca fait plaisir enfin d’entendre quelqu’un , qui a vraiment compris, que la concurrence n’a pas fait que du bien . j’avais déjà écris moi aussi que Ific , devrait s’appeler Iflic (MDR ). les privatisations , que ce soit dans n’importe quelle pays du monde , ont cree des catastrophes.Qua

Patrick Logistique Orange 7 juin 2015 à 8:22

…exemple l’Angleterre avec la privatisation des trains , par la « dame de fer » …et le mauvais entretien des voies ferrés , a fait que dans les années 80 , les trains n’arrentait pas de dérailler…Il en vas donc de même , pour le réseau de téléphone , dans tout les pays on en pratiquer une politique de privatisation : suppression de personnel , moins de personnel « sur le terrain » !!!

ific 8 juin 2015 à 12:02

Une privatisation réussie pour vous faire méditer : celle des chemins de fer allemands.

Sur certaines lignes allemandes, la concurrence est la règle et je peux vous garantir qu’il n’y a pas de problèmes d’entretien et d’efficacité :

-on y trouve un train toutes les 20 minutes alors que sur certaines lignes françaises c’est nettement moins, quand le service n’a pas été transféré sur route.
-le matériel est moderne. On est très loin des trains de plus de 20 ans d’age.
-il y a moins de personnel mais il est efficace et prévenant.

Alors que l’on ne me dise pas que le tout public est le bonheur absolu, on peut arriver au même résultat avec la privatisation à condition d’imposer un cahier des charges conséquent.

La nostalgie a du bon mais elle peut nous coûter plus cher qu’on le croit. Et vous savez qui paiera si on retourne en arrière : vous et moi et cela peut tous nous ruiner !

Ercole 9 juin 2015 à 18:10

Il ne s’agit pas de nostalgie, mais du constat de la réalité. Privatiser mais avec un cahier des charges conséquent dites-vous, certes. Lors de la privatisation le tableau est idyllique (voir quelques exemples cités) ce n’est qu’au contact de la réalité que les choses se gâtent. Les pouvoirs publics sont devenus tellement faibles (ou complaisants) qu’il n’y a plus aucune règle.
J’ai dit avoir eu des échos de la gestion parfois fantaisiste de FT, donc il y avait lieu de transformer l’institution. Cependant au moment de privatiser on ne dit pas toutes les conséquences que cette action induit et les quelques euros économisés ici ou là valent-ils la casse sociale que l’on endure en ce moment ?

ific 10 juin 2015 à 12:31

Je suis d’accord avec vous, Ercole, au moins pour ce qui les inégalités que nous connaissons actuellement, les difficultés d’accès à l’emploi, l’attirance pour l’argent facile et l’abandon de ce qui est essentiel à l’activité d’un pays.

Mais je ne pense pas que la privatisation de certains secteurs soit à l’origine de tous les maux de notre société. Il y a aussi la crise financière de 2008 que nous subissons encore, la concurrence étrangère et le manque de volonté d’embauche de la part de nos entreprises qu’elles soient publiques ou privées. Tant que cette peur de l’avenir se poursuivra, les inégalités se développeront et nos pays sombreront.

Il est nécessaire de relancer notre économie sinon on va droit dans le mur : cela passe par la réduction des charges, l’aide à l’embauche et la volonté d’investir qui manquent à beaucoup. Malheureusement la plupart de nos sociétés ne voient que le profit immédiat plutôt que le long terme. Seules les TPE et les PME prennent des risques, et au lieu de ne voir qu’elles et leurs actionnaires, les entreprises plus grosses devraient s’en inspirer.

Commentaires fermés.

Les commentaires des actualités restent ouverts 30 jours après publication. Si vous avez une question, cherchez la page appropriée dans nos sections Mobile, Internet ou TV et postez un commentaire.

Retour en haut de page