Promo Bouygues Télécom
Commentaires (3)
cyrille 16 octobre 2020 à 9:40

je comprends mieux pourquoi les opérateurs modifient leurs installations depuis 2019, et surtout pourquoi l état français les à dédouane de fournir les documents techniques des antennes modifiées. Vous parlez de l ANFR mais leurs mesures ne concerne qu’ une bande de fréquence et non pas toutes utilisées en plus de cela le site pour la cartographie ne publie que les antennes qui sont sur le domaine public celles qui se trouvent sur le domaine privé ne sont pas listées.
Vous déclarée que la bande de 700 met à hertz est plus pénétrante et bien je peux le confirmer et même dans le corps humain car nous sommes trois à notre domicile à avoir ressenti des maux nous handicapant dans notre vie de tous les jours. Ces maux diffèrent suivant le sexe, ma fille de treize ans ne peux plus vivre à notre domicile et nous allons devoir vendre notre maison mais pour aller où puisque monsieur Macron à vôté un budget pour qu’ il n y ai plus de zones blanches.
J irais même plus loin ces ondes sont tellement nocives qu’ elles ont un impact sur la faune entre les oiseaux les insectes et les animaux domestiques.
Avec cette technologie, monsieur Macron pousse 3 millions d electrosensibles en dehors du territoire français pour information le burnout est mieux considéré que les electrosensibles

Quasimodo 17 octobre 2020 à 1:31

Pour répondre à Cyrille, c’est toujours la même chose depuis la 3G accusée de tout les maux de la terre !
Puis pour la 4G,et maintenant la 5G…
Les personnes réellement électosensibles sont assez peu nombreuses en réalité, la plupart sont surtout septiques à l’évolution des technologies et ne remarqueraient même pas si les antennes proche d’eux étaient en panne.
Ça me fait penser à ceux qui critiquent les ondes émises par un compteur Linky mais qui ne sont pas déranger par une ampoule basse consommation qui en émet bien plus…
Pour les vrais électosensibles. Inutile de quitter la France, elle est plutôt en retard sur la 5G par rapport à ses voisins… Mieux vaut aller dans les zones blanches, il y’en à encore beaucoup qui ne sont pas prêtes d’être couvertes

Guyli 26 octobre 2020 à 13:09

Réponse à Quasimodo :
Avant de devenir Electro Hyper Sensible, je rigolais lorsque j’entendais des personnes parler du danger des CPL, antennes relais et autres technologies sans fil. J’étais du genre nouvelles technologies à fond et espérais que comme mon grand-père avait connu le premier voyage sur la lune, moi, j’assisterai à la première téléportation. Quand j’entendais dire que les CPL étaient dangereuses je répondais, naïve que j’étais, « si c’était dangereux, on les interdirait à la vente ». Je peux vous assurer que si les antennes proches de mon appartement étaient en panne je m’en apercevrais et surtout, dormirais et revivrais. Lorsque j’ai été diagnostiquée EHS, je suis rentrée chez moi en disant à mon Mari « ce médecin est complètement fou, il veut que je supprime toutes les technologies sans fil de l’appartement et que je renonce à mon portable ». Mon Mari m’a répondu « si tu vas voir un spécialiste et que tu ne fais pas ce qu’il te dit, ça sert à quoi ? T’as vu dans quel état t’es, ça coûte rien d’essayer ». Il a acheté un câble Ethernet blindé et à supprimé toutes les technologies sans fil de l’appartement. En un ou deux jours, à 56 ans, j’ai retrouvé un sommeil de bébé, toutes mes douleurs ont disparu et je recommençais à rechercher un emploi en télétravail alors que j’avais perdu mon poste de cadre et été mise en invalidité catégorie 2. C’était MIRACULEUX ! EN 2016 quand BOUYGUES TELECOM a installé un relais de téléphonie mobile et un faisceau hertzien à 10 mètres de mon cerveau, cet opérateur a essayé de me faire passer pour folle en répondant au maire et à l’ANFR que les antennes n’étaient pas connectées. J’ai réussi à prouver que c’était faux en écrivant à différentes instances arguant qu’en cette période d’attentat on pourrait tout aussi bien installer un missile sur mon toit sans que personne ne prenne la peine d’aller vérifier. BOUYGUES a fini par admettre par écrit que les antennes fonctionnaient mais n’étaient pas « en totale activité commerciale ». Depuis cette installation, je vis l’enfer : insomnies, sensation de brûlures sur la peau alors que je n’ai aucune marque, maux de tête épouvantables, douleurs de toutes sortes, troubles de la mémoire et de la concentration, je ne peux plus utiliser les transports en commun sans y prendre de malaises, etc. En milieu non impacté, TOUS MES SYMPTÖMES DISPARAISSENT. Que sont les Electro Hyper Sensibles pour vous ? Des coupables qui doivent abandonner le logement HLM qu’ils habitent depuis 37 ans, quitter Paris où ils sont nés et où leurs 5 enfants et leurs petits-enfants habitent à cause de technologies qu’ils ne peuvent pas même utiliser ? Nous sommes des êtres humains, pas des bêtes sauvages qu’on traque jusqu’au fond de la forêt ! Nous ne demandons pas à ce qu’on vous empêche d’utiliser votre portable et à profiter des nouvelles technologies, nous revendiquons le droit à vivre dignement et à protéger notre santé et notre qualité de vie. Pour ma part, j’arrivais à le faire avant que BOUYGUES installe ses maudites antennes sur mon toit ; ça vous aurait coûté quoi si cet opérateur les avait installées ailleurs ? Ce que nous revendiquons, c’est liberté, égalité, fraternité : compensation du handicap qu’engendrent ces nouvelles technologies sur notre vie quotidienne ou plus exactement notre survie quotidienne. Ce que nous demandons c’est que les utilisateurs de nouvelles technologies se joignent à nos revendications et nous laissent un peu d’espace : des zones blanches pas seulement au fin fond de la creuse mais également en ville : bibliothèques, restaurants, immeubles, transports en commun, etc … Tout ceci peut vous sembler totalement fou aujourd’hui mais, il y a ne serait-ce que 20 ans, qui aurait pu imaginer que les fumeurs seraient obligés de partager l’espace avec les non-fumeurs ?

Les EHS sont peu nombreux et complètement fous ? C’est ce genre de raisonnement qui a mené Claude Allègre en 1996, sous la pression des Lobbys, à balayer le problème de l’amiante et ses détracteurs en diagnostiquant une « psychose collective ». Résultat : 35 000 morts de 1965 à 1995 et entre 50000 à 100000 décès d’ici à 2025. Personne ne peut nier que l’application du principe de précaution aurait pu éviter ce drame.

C’est grâce à l’opinion publique que le danger de l’amiante a été reconnu et les victimes indemnisées. L’économie ne s’est pas effondrée, les constructeurs ont continué à construire et les industriels à produire. Seule différence, ils ont été obligés de revoir leur copie et de mettre sur le marché des matériaux de remplacement. Leurs bénéfices ont probablement été amputés dans un premier temps mais la santé a retrouvé l’importance qu’elle n’aurait jamais dû perdre et ils ont mis au point des matériaux plus performants. Il en sera de même pour les fournisseurs de technologies sans fil. Vous n’avez rien à craindre, rejoignez notre combat, vous avez tout à gagner et rien à perdre.

Aujourd’hui c’est nous, demain ce sera peut-être vous ou un membre de votre famille. Les technologies sans fil peuvent saccager votre vie et celle de votre entourage de la même façon qu’elles ont détruit la nôtre, progressivement et insidieusement.

Postez un commentaire
Avertissement : Pour être validé, votre commentaire doit concerner le sujet traité dans cette page.

Retour en haut de page