Commentaires (20)
Jarod 11 janvier 2016 à 9:44

« Cette disparition est liée à la situation tendue entre les politiques et les chaînes publique Polonaise.  »

Je n’ai pas compris quelle est la relation de cause à effet entre la situation politique polonaise et la décision de Orange de retirer l

Jarod 11 janvier 2016 à 9:48

En lisant le forum, on peut y voir :

« A priori un changement de législation accompagné d’une nouvelle loi sur la radio-diffusion de service publique en Pologne est entré en vigueur le 1er janvier. Le CSA Polonais (le KRRiT) et l’Etat se sont pencher récemment sur l’acquisition de nouveaux financements et/ou recettes publicitaires tout cela sur fond de rivalité politique. Autrement dit TVP est peut être (dans le meilleur des cas) devenue payante à l’international ou bien elle est en voie d’arrêt total… »

Une supposition donc.

Eric 11 janvier 2016 à 11:27

Bonjour Jarod!

C’est mon interprétation, une interprétation disons de « surface »… A mon avis c’est un tout petit peu plus compliqué que cela en Pologne.

Des articles commencent à remontés, je crois mème que l’ERGA (institution europpéenne) est sur le coup aussi.
https://ec.europa.eu/digital-agenda/en/audiovisual-regulators

Eric, modérateur.

Patrick Logistique Orange 11 janvier 2016 à 12:49

Il faut pas chercher bien loin… Dans un pays , et d’autres d’Europe , l’état a toujours le monopole sur la TV , pour ne pas déjà ….nous dévoilé la vérité , sur beaucoup de chose !!!

Bo 11 janvier 2016 à 14:13

« TV Polonia a été retirée du Plan de Service de la TV d’Orange »

Excusez moi mais je ne comprends pas.
Cette chaîne n’existe plus ou bien c’est l’Orange qui l’a retiré « du Plan de Service de la TV d’Orange ».
Merci de me répondre rapidement.

Bo 11 janvier 2016 à 15:06

TV POLOGNIA n’a pas cesser d’émettre!
Pourquoi donc elle a été retirée « du Plan de Service de la TV d’Orange ».
Qui a pris cette décision et sur quel critère?
Je suis abonnée depuis plusieurs années, mais là je suis prête à aller voir un autre fournisseur.

marz 11 janvier 2016 à 16:15

il faut lire l’article de Libé, lien dans l’article.
On parle de  » démocrature »
 » certains députés du parti Droit et Justice, comme Krystyna Pawlowicz, n’hésitant pas à dire que «les médias publics doivent être des médias du gouvernement, des médias politiques. Par conséquent, ils doivent servir le souverain». »
Le nouveau souverain a déjà dans le collimateur Karolina Lewicka, journaliste à la chaîne d’information en continu TVP Info. «Je vais sûrement être licenciée. Depuis longtemps, je suis sur la liste noire de la presse de droite qui m’a collé l’étiquette d’anti-PiS», dit cette journaliste, devenue l’héroïne d’une interview qui a tourné à la dispute avec le nouveau ministre de la Culture, Piotr Glinski, alors que ce dernier tentait de faire interdire une pièce, jugée pornographique, de la récente Prix Nobel de littérature Elfriede Jelinek. «C’est une émission qui, depuis quelques années, fait de la propagande et de la manipulation. Mais ça, ça va bientôt se terminer», lui a lancé le ministre, irrité par ses questions posées avec fermeté devant plusieurs millions de téléspectateurs. «Un homme politique, qui menace d’envoyer un journaliste en colonie pénitentiaire pour le rééduquer, n’aurait pas pu se maintenir au pouvoir dans une démocratie normale plus d’un jour, dit Lewicka à Libération.Je n’aurais jamais pu imaginer que vingt-six ans après la chute du communisme, la Pologne se transformerait en une telle « démocrature ».» Un néologisme fabriqué à partir des mots démocratie et dictature, souvent utilisé en Europe de l’Est pour caractériser des pays restés autoritaires en dépit de l’existence d’élections. «Et même si je n’étais pas licenciée, explique la journaliste, je partirai toute seule : je ne peux légitimer avec mon visage les médias nationaux.»
«Dans notre pays, que l’on veut montrer comme un modèle à suivre d’une transformation réussie, notamment pour l’Ukraine, on arrive à une situation qui ressemble à celle qui prévaut en Biélorussie, à Cuba ou au Venezuela, où un ministre nomme les chefs de la télévision et de la radio», s’indigne Maciej Czajkowski, qui travaille pour le journal télévisé de TVP1.

marz 11 janvier 2016 à 19:15

Je crois que ces chaînes ont disparues du sat.

suzanne 12 janvier 2016 à 12:06

Bonjour monsieur Kaczynski.Je trouve que ce n’est pas juste se que vous faite, entre politiciens vous vous entendez pas ce n’est pas une raison d’en prendre aux gens qui regardaient la chaine Polonaise que c’était très bien, les chaines et que je regardait sa me plaisait beaucoup .Quand vous avez des gros problèmes vous appelez au secours j’ai besoin d’aides ,si vous ne remettez pas les chaines vous aurez des gros problèmes comme ont dit l’expression qui cherche trouve.Vous faite comme Poutine mais vous arrivez pas à sa cheville,il faut allez de là vent on ai pas dans l’époque communiste.Si vous savez pas faire politique partez. En plus avant vous battez contre le communiste et maintenant vous faites comme eux et même encore pire . Je vous demande de remettre les chaines TVP.Polonia s’il vous plais. Recevez mes salutations distingué.

Cibarius 13 janvier 2016 à 17:27

Dire que c’est parce que l’actuelle majorité gouvernant la Pologne – le PIS, parti conservateur rempli d’euro-sceptiques – met sous le boisseau les médias publics polonais ainsi d’ailleurs que d’autres grands corps d’Etat est une réalité.

Par contre, prétexter cela pour supprimer TVPolonia, sans en aviser ses propres clients est proprement scandaleux, d’autant que d’autres, comme Free par exemple qui continue à diffuser cette chaîne – 0,99 € , ont d’abord pensé au million de Polonais qui vivent en France et ont, grâce à cette chaîne, des nouvelles de ce beau pays.

Il ne faut pas oublier non plus qu’Orange est le premier opérateur téléphonique en Pologne après avoir acheté l’organisme d’Etat du secteur et qui est le sponsor d’équipes sportives du pays !

De tout cela, on peut considérer qu’Orange ne mérite pas qu’on lui conserve sa place de leader en France, tant sa méthode de relation avec ses clients est empreinte de non-considération, surtout pour ceux qui l’ont suivi sous les dénominations France Télécom, Wanadoo et autres.

marz 13 janvier 2016 à 20:54

http://live.lesechos.fr/29/021616982429.php#xtor=RSS-8
Bruxelles lance une procédure contre Varsovie, notamment sur les médias.

Osinski 18 janvier 2016 à 17:51

C’est bizarre j’ai écris un commentaire et il faut qu’il soit modérer, c’est de la censure comme la Corée du nord? Apprenez plutôt la démocratie de la Pologne comparer à la votre!
Sur des sites internet Polonais je peux écrire ce que je veux, sans modération mais il regne ici une censure comme en Corée du nord!
Nombreux de Polonais sont chez Orange, vous le savez je pense car beaucoup immigre un peu partout en Europe, malheureusement parce que vous avez voulu boyotter la Pologne, nous, peuple Polonais, allont boyotter ORANGE! Vous allez perdre énormement d’argent.

brunet 3 février 2016 à 3:40

Moi je pense que c’est une affaire de sous vue que free continue de diffuser cette chaîne polonaise pour 99c.je vois pas de blocage de l’état polonais là dedans.

Commentaires fermés.

Les commentaires des actualités restent ouverts 30 jours après publication. Si vous avez une question, cherchez la page appropriée dans nos sections Mobile, Internet ou TV et postez un commentaire.

Retour en haut de page